Japon,  Kyoto

Jour 13 – Fushimi Inari Taisha

Le voyage avance et peu à peu ma liste des endroits à voir se réduit. Mais il restait encore un endroit que je devais absolument voir avant de quitter le Japon. Le Fushimi Inari Taisha.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Fushimi Inari Taisha est un sanctuaire shintô où se trouvent 10000 torii (portail traditionnel). Il a été fondé en 711 et est dédié à la déesse du riz, Inari, qui était à l’époque synonyme de richesse.

Ce sanctuaire se trouve au sud de Kyoto et pour y accéder, il est possible de prendre une ligne JR qui vous déposera juste à côté de ce dernier (arrêt JR Inari).

Nous avons décidé de faire l’ascension en matinée pour éviter un peu les touristes. Finalement nous aurions dû y aller beaucoup plus tôt parce que c’était blindé de Japonais et de touristes. Il était donc difficile d’avancer et impossible de prendre des photos du même genre que celles qu’on peut voir sur internet. On a donc décidé d’avancer assez vite, histoire d’éviter tout ce monde. Plus on avançait et moins il y avait de monde (le café des distributeurs par contre, était de plus en plus cher – remarque faite par Jo, accro aux cafés japonais XD).

Sur le chemin on pouvait trouver des petits magasins. Je me suis donc arrêtée à l’un d’eux pour voir s’il y avait des petits souvenirs à acheter (bon j’avoue, c’est surtout parce que j’ai vu des touristes manger une sorte de gateau aux cacahuètes caramélisées et que ça m’a donné envie xD). J’y ai finalement acheté une petite sculpture en bois fait main du renard Inari. Elle était vraiment magnifique et j’étais vraiment contente de pouvoir l’acheter à ce vieux monsieur. 🙂

L’ascension se composait de plusieurs étapes où parfois il fallait choisir une direction. Nous avons décidé de faire le grand tour (tant qu’à faire). Le paysage se ressemblait tout au long de la randonnée mais c’était vraiment superbe. Par contre pas reposant du tout, ça a été rude pour moi (sportive que je ne suis pas xD) surtout à la fin.

Lors de la descente, nous avons croisé des Suisses qui ont commencé à nous parler anglais pour nous demander si l’arrivée au sommet était proche. Quand on s’est rendu compte qu’on parlait la même langue, ça a été beaucoup plus simple. xD

Je ne me souviens plus du temps ça nous a pris pour faire toute la randonnée mais je dirais environ 2h-2h30.

Pendant la descente, nous ne sommes pas passés par les torii. J’ignore comment on s’est débrouillé pour s’écarter du chemin mais on l’a fait, pour le plus grand bonheur de Jo. Sur le chemin on est tombé sur une Japonaise qui vendait des… manjus à 150¥ (~1.32€) ! Sans hésiter, Jo en a pris et selon lui, c’est le meilleur manju qu’il a mangé au Japon !! ^^

Quand nous sommes arrivés à l’entrée du sanctuaire, il y avait une rue pleine de stands de nourriture. Comme c’était l’heure de manger, ça tombait bien. 🙂 Jo et moi avons mangé des brochettes bien trempées dans la sauce caramélisée (plutôt bon, mais pas très pratique à manger debout quand ça dégouline de partout ^^’ – 1000¥ ~ 8.77€ pour 2 brochettes). Et en dessert, on s’est laissé tenté par des gâteaux fourrés au chocolat (300¥ ~ 2.63€ pour 2 gâteaux). Mais c’était vraiment pas terrible… >< Plus jamais je prendrai de gâteau à base de chocolat au Japon.

Ensuite nous sommes retournés sur Kyoto et sommes allés au Kiyomizudera. Il y avait aussi énormément de monde. Tellement que finalement, on a perdu toute motivation pour le visiter. On s’est seulement promené autour et on a fini par rentrer pour se reposer.

Et là surprise ! Nous n’avions plus d’eau du tout dans l’appartement… Sans eau chaude ça passe, mais plus d’eau froide, c’est pas possible, rien que pour les toilettes… Nous avons donc prévenu le propriétaire qui devait passer dans la journée pour réparer.

En attendant, nous sommes donc reparti au quartier de Gion pour se balader un peu dans les rues. Gion ne ressemblait pas vraiment à ce que je m’imaginais. Alors oui, il y a plein de petites ruelles vraiment sympas, mais pour moi Gion, c’était que ça. Dans mon imagination, il n’y avait pas de grande rue avec des magasins des deux côtés. J’ai été un peu déçue, mais je pense que c’est surtout parce que je n’ai pas bien visité Gion. En plus de ça, l’idée que je m’en faisais provenait surtout du livre Geisha qui ne se déroule pas du tout à notre époque. ^^’

Pour notre dernier repas à Kyoto, on a décidé d’aller dans une chaîne de restaurant de curry, “Curry House Coco Ichibanya”. J’ai eu l’occasion d’en manger pendant mon séjour, mais celui que j’ai mangé ce jour-là restera le meilleur que j’ai mangé. Dans ce restaurant, on peut choisir la quantité de riz, la garniture, le niveau d’épice (de 1 à 10) et ajouter des extras. En ce qui me concerne, j’ai pris un curry avec des émincés de boeuf et oignons pour 546¥ (~4.80€). Un vrai délice !! 😀

Après le repas, nous sommes retournés à l’appartement afin de préparer nos affaires pour notre retour sur Tokyo le lendemain matin.

Journée du 09/11/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *